Récits

Bretagne Créative

Ty Drive - Producteur et commerçants de chez vous

Ty Drive c'est une plateforme locale alliant achats responsables et course en drive.

Ty Drive permet d'acheter en ligne et de récupérer en drive tous les bons et beaux produits des producteurs, artisans et commerçants de chez nous.

Ty Drive n'est pas un drive ordinaire. Les traits communs des produits vendus sur tydrive.bzh sont :

  • la qualité des produits et des procédés de fabrication
  • l'authenticité des produits par leur terroir
  • la priorité donnée au local lorsque cela est possible

Ty Drive souhaite développer l'économie locale en favorisant dès que possible l'achat de proximité.

https://www.tydrive.bzh/

https://actu.fr/bretagne/brest_29019/ty-drive-a-brest-des-produits-locaux-en-quelques-clics_33913169.html


Accéder à l'intégralité du contenu

MADABREST est “une démarche associative et collective pour l'ouverture à Brest de la MAD – Maison de l'Alimentation Durable, tiers-lieu de la démocratie alimentaire et du bien manger pour tous et toutes, un tiers-lieu convivial, autour du manger bien, bio et local sur le territoire de Brest Métropole. Un tiers lieu pour avancer collectivement, avec tous les acteurs.rices du système alimentaire, dans la construction et l'expérimentation de solutions alternatives et durables.

MADABREST anime régulièrement des Ateliers de la MAD appelés la Marmitepour mobiliser l'intelligence collective, la transversalité et le partage de bonnes idées. La Marmite est notre programmation mensuelle de RDV autour du bien manger pour tous et toutes à Brest Métropole. La Marmite d'Octobre – Programme Spécial ENFANTS – Vacances de la Toussaint ! Je télécharge le programme !. .


Contacts :
http://www.madabrest.com/
06 71 16 81 29


Accéder à l'intégralité du contenu

👩‍🌾🌻 Plantations, cueillette et fabrication de sirops avec des aromatiques 👩‍🌾🌻
📆 Quand ? Mercredi 7 octobre de 14h à 17h
🗺 Où ? Au Hangar de Vert le Jardin, au 7 rue Bahon Rault 35000 RENNES
Sur inscription (35@vertlejardin ou 09 83 70 32 47), maximum de 10 personnes, n'oubliez pas votre masque !


Accéder à l'intégralité du contenu

Vous avez envie de créer un jardin partagé ou participez déjà à un tel projet dans votre secteur ? Ou vous êtes simplement sensible à la thématique et curieux d'en savoir un peu plus sur ces personnes qui choisissent de jardiner ensemble ? Venez échanger !

Avec le soutien de l'État et de la Région Bretagne, dans la cadre du soutien à la vie associative, l'association le petit caillou en place une formation "Créer et animer un jardin partagé" , qui se tiendra les samedis 10 octobre et 21 novembre (9h-16h30).

Les objectifs de cette formation sont de :
- Favoriser la rencontre entre bénévoles impliqués dans des projets de jardinage collectif sur un même territoire et échanger sur les enjeux de ces jardins collectifs ;
- Acquérir des techniques de jardinage, en particulier au naturel ;
- Savoir animer un groupe et un projet, par des techniques de communication, de concertation... ;
- S'interroger sur l'accueil de publics variés dans les jardins partagés (petite enfance, en situation de handicap, personnes âgées…)

Nous nous retrouverons à la salle communale de Lampaul-Ploudalmézeau pour les temps intérieurs et nous rendrons sur différents jardins du Pays d'Iroise et du Pays des Abers pour les temps de terrain.

Il faudra prévoir une tenue adaptée pour les visites et un pique-nique pour le midi.

Vous trouverez ci-dessous la fiche de présentation de la formation :

Renseignements complémentaires et inscription à cette adresse :
Céline Chardin, Association Le petit caillou
Mairie 29830 Lampaul-Ploudalmézeau
02 98 48 07 69
associationlepetitcaillou@gmail.com


Accéder à l'intégralité du contenu

Le repas c'est recevoir des amis et notre fille et nos petits enfants autour d'une table
Faire la cuisine et apprendre à cuisiner sont un plaisir
Manger cinq légumes et fruits c'est bien mais c'est très cher, trop cher. On ne peut faire qu'un peu.

*

Faire le repas c'est la galère quand on n'a rien dans le frigo. Il nous reste 180 € par mois pour les courses, pour trois.
Cinq fruits et légumes : où peut-on les trouver à bas prix ?
La diététicienne dit qu'il faut un hors d'oeuvre, un plat et un dessert pour un repas équilibré. Mais on ne peut pas, nos revenus ne le permettent pas. Il faut équilibrer mais il faudrait plus d'ateliers pour apprendre cela, pourquoi ils ont fermé.
Quand on va dans les associations pour recevoir des produits, il y a trop de sucré, de féculent et des quantités plus liées à leurs stocks qu'à nos besoins. Parfois on a des aliments périmés...
Nous sommes tentés de manger entre les repas quand on a des quantités de gâteaux qui viennent des associations.
Les prix de la nourriture ont augmenté depuis le Covid.

*

Ce devrait être un moment agréable et convivial de se réunir devant un bon repas pour échanger.
Manger sain ? Ne pas se faire plaisir avec une cuisine triste sans saveur ? Adieu les douceurs, les gâteaux, les bonbons, les plats en sauce ? C'est vrai il faudrait manger des légumes et des fruits. Mais il faut apprendre à les cuisiner pour que ça devienne agréable et bon à manger, et bon pour la santé. Et c'est un effort.

*

Le repas pour moi c'est toute seule, on n'a pas de goût à faire pour soi. Je fais surtout des pâtes, du riz, des féculents pour tenir au corps, ne pas avoir faim. Parfois je ne mange pas. Je me rattrape avec beaucoup de café.
Faire la cuisine ? On ne peux pas dire que je fais de la cuisine. C'est quand j'avais les enfants. Je cuis juste quelques petits trucs au micro-onde, je n'ai pas de four.
Manger sain. Une bonne chose mais il faudrait que j'achète des légumes congelés...
J'ai un petit congélateur. Pas facile de gérer les quantités.

*

Prendre un repas c'est se nourrir ensemble à la fois d'aliments et de paroles. C'est meilleur quand les plats sont préparés avec amour et quand les paroles sont échangées dans l'écoute mutuelle.
Faire la cuisine c'est choisir et transformer les ressources de la nature et de l'agriculture, passer du champ à l'assiette pour les besoins du corps et les plaisirs du palais.
Quand on nous dit de manger sain on a raison parce que la terre réclame de faire attention et parce que notre corps réclame aussi d'avoir une nourriture équilibrée. On a raison mais attention à l'injonction qui risque de culpabiliser ceux qui manquent de revenus ou parfois ont du mal à changer leurs habitudes.


Accéder à l'intégralité du contenu

L'article Rencontres régionales MLCC Bretonnes est apparu en premier sur Heol, La Monnaie Locale Complémentaire du Pays de Brest.

Ce samedi 29 août, les monnaies de la région Bretagne historique se sont retrouvées à Séné, accueillies par La Bizh – Monnaie locale du pays de Vannes. Douze monnaies étaient représentées dont deux encore en préparation.

Cette rencontre s'est donnée pour objectif de mieux se structurer à l'échelle régionale pour envisager des synergies entre les monnaies et permettre un développement régional, dotant plus que des réflexions descendantes, post-covid, notamment les réseaux LREM d'Osons le progrès s'y intéressent.

Nous souhaitons donc nous affirmer en tant que Monnaie citoyenne porteuses des valeurs de l'économie sociale et solidaire et de la transition écologique. Nous avons démarré une réflexion sur ce que nous voulions partager et notamment fait avancer le projet d'une monnaie régionale, avec un fonds de garantie commun afin de faciliter le développement en filières de nos structures prestataires. Elle pourrait prendre la forme numérique ou/et billets avec un côté pile représentant notre monnaie locale et un côté face de la monnaie régionale.

Cette réflexion sera poursuivie au cours des rencontres nationales qui se tiendront le w-e du 30 et 31 octobre.

Merci à toutes les monnaies présentes : La Bizh – Monnaie locale du pays de Vannes, Asso Galléco, Buzuk – Monnaie locale du Pays de Morlaix, MLC Pays de Rance, MLC “Le ROZO”, L'ourse, Monnaie Locale de Basse Vilaine, Moneko, Galais Monnaie Locale Complémentaire du Pays de Ploërmel, Segal – Monnaie Locale Complémentaire du Pays de Lorient, ainsi qu'aux porteur.se.s de projet pour Auray et Belle-île-en-mer !


Accéder à l'intégralité du contenu

Un article repris du site des Vigilantes avec leur autorisation

Curieux·se d'en savoir plus sur comment il est et sera possible de se nourrir sur le territoire de Dinan dans les temps à venir ? Envie d'apprendre à gérer vos semences ?

Durant tout un week-end, venez vivre et faire vivre l'autonomie alimentaire de l'agglomération de Dinan à travers des ateliers, conférences, rencontres et tables-
rondes.

Vendredi 11 à dimanche 13 septembre, 20h30 à 17h00

Auberge de jeunesse de Dinan

2 rue des quatre Moulins, 22100 Dinan

Vendredi 11 septembre, 20h30

Conférence avec les Greniers d'Abondance : “La résilience alimentaire” de notre territoire.

Samedi 12 septembre, 9h30 - 16h

- Deuxième rencontre inter-structures nourricières (voir le compte-rendu de la première rencontre).

- Midi : repas partagé, amenez votre nourriture et vos couverts.

Sur inscription : contact@vigiliantes.fr

Dimanche 13 septembre

- 10h - 12h ou 14h - 16h “Les semences paysannes au potager” avec Olivier Garnier de l'association “Koal Kozh”.

Inscription 5€, gratuit pour les moins de 12 ans.

Réservation sur causonsjardin@gmail.com

- 14h - 17h Table ronde “Territoire de Dinan : chantiers possibles pour les terres nourricières ?”

Sur inscription : contact@vigiliantes.fr

Port du masque obligatoire, même en extérieur.


Qu'est-ce que les vigiliantes ?

Les vigiliantes, c'est un néologisme né de la rencontre entre “vigilance” et “lien”.

Les vigiliantes, c'est un collectif de citoyennes et citoyens créé en 2019 qui agit pour l'autonomie alimentaire et la résilience locale sur Dinan agglomération, dans un contexte d'urgence climatique.

Les vigiliantes, c'est également un groupe local Terre de Liens.

Nos objectifs
- Faire du lien
- Faire du lien entre les projets d'installation agricole en recherche de terre et les cédants.
- Informer le grand public sur les enjeux de l'autonomie alimentaire et tout autre sujet en lien avec l'urgence climatique.
- Favoriser l'autonomie et la résilience du territoire (création d'une maison des semences paysannes).
- Plaidoyer : Conseil et plaidoyer auprès des élus locaux du territoire pour une plus grande prise en compte des enjeux de l'autonomie alimentaire.


Accéder à l'intégralité du contenu

C 'est le temps de semer vos engrais vert ! Entre deux cultures légumières ça permet d'améliorer la fertilité du sol. Phacelie et moutarde sont en vente à Vert le Jardin pour les adhérents.


Accéder à l'intégralité du contenu

En quelques semaines, à peine perturbé par le confinement, Ti coop , au 209 rue Jean Jaurès à Brest, s'est inscrit pleinement dans le paysage alimentaire alternatif brestois. Une expérience d'organisation sociale nouvelle basée sur des valeurs partagées qui veut promouvoir à la fois des prix accessibles au plus grand nombre et une juste rémunération des producteurs locaux

Des valeurs
Ticoop n'est pas qu'un supermarché, Ti coop veut véhiculer des valeurs d'échange, de partage, de solidarité.

Un fonctionnement coopératif
Ti coop est une coopérative alimentaire ouverte à tous et toutes.
Les coopérateur·rice·s sont à la fois propriétaires du magasin, bénévoles pour son fonctionnement quotidien
• Pour devenir coopérateur·rice·s, il suffit :

  • d'acheter, une seule fois, des parts sociales à hauteur de 80 € minimum (seulement 20 € pour les faibles revenus).
  • d'effectuer 3h de bénévolat par mois

Pour structurer tout cela , une structure horizontale où l'autonomie de chacun·e est encouragée dans le respect de valeurs et d'objectifs communs est mise en place avec
des commissions
au nombre de 8 : achat, informatique, communication, fonctionnement interne, impact environnemental, financement, implantation et médiation.
Instance de base de Ti Coop. Les commissions s'organisent de façon autonome, dans les limites définies par la charte et le règlement intérieur.

un Conseil d'Administration, organe décisionnel garant des valeurs, qui met en relation les commissions, il dresse la feuille de route,

Quelques mois d'ouverture et le le succès est déjà là :

Ti coop c'est aujourd'hui :

370 coopérateurs

600 produits référencés ( plusieurs types de produits sont proposés : alimentaire, hygiène… du frais, du bio, de l'éthique, du local mais aussi des produits de base bon marché. )

62 producteurs partenaires

Ti Coop se présente !

Jetez un p'tit oeil à notre vidéo de présentation ! Vous adhérez 👛, vous êtes bénévole dans le magasin 3h toutes les 4 semaines 💪, vous êtes client.e 🛒
➡Vous faites partie d'un super projet coopératif ! 💃🏽🕺🏻
Si ce n'est pas déjà fait, inscrivez-vous à nos réunions d'information ! 🥳 communication@ticoop.fr

Publiée par Ti Coop sur Vendredi 31 juillet 2020

Ti Coop
209 rue Jean-Jaurès
29200 Brest
contact@ticoop.fr
Tél. 09 88 47 15 10

https://ticoop.fr/


Accéder à l'intégralité du contenu